Comment Trump a gagné avec les Réseaux Sociaux

Classé dans : Réseaux Sociaux | 1

Rappelez vous en 2015 : Donald Trump se lance dans la campagne des primaires du Parti Républicain. Les médias se moquent de lui. Les grands pontes du Grand Old Party le dénigrent, et soutiennent ses adversaires. Les donateurs se font rares (personne ne veut miser un peso sur cet amateur).

 

Novembre 2016 : Donald J. Trump est élu Président des Etats Unis. Et avec une confortable avance : 278 grands électeurs contre 219 pour Hillary Clinton.

 

Alors au-delà du discours, des positions politiques et de l’état de la société américaine, qu’est-ce qui a fait la différence ? Et bien pour certains analystes, c’est la communication. Et pas n’importe laquelle : celle sur les réseaux sociaux. Et oui ! Il est bien possible que Trump ai gagné ces élections en partie grâce aux réseaux sociaux !

 

De manière basique, comment marche une élection américaine ? On injecte des centaines de millions de dollars dans les caisses de campagne pour :

  • faire des spots de pub à la télé (oui, comme pour les lessives…)
  • organiser des super meetings dans des stades
  • organiser des centaines de rassemblements partout en Amérique
  • sponsoriser des groupes de soutiens
  • éditer des millions de tracts, affiches et programmes,
  • commander des centaines de milliers de goodies (du T-shirt en passant par la tasse de café)

A ce jeu c’est Clinton qui gagne, et de loin. Hillary a levé près de 498 millions de dollars pour financer sa campagne là où Trump n’a obtenu “que” 247 millions, soit moitié moins.

C’est l’argent qui fait élire un président américain. Enfin… Ca c’était avant.

 

Trump n’était soutenu par presque personne (entendez : les personnes qui comptent…). Il avait moitié moins de budget qu’Hillary Clinton. Il avait tout le monde contre lui, même et surtout dans son propre camp. Les médias se sont acharnés à le ridiculiser. Et pourtant il gagne avec une avance de 59 grands électeurs.

La différence : Trump a investi un nouvel espace, celui des réseaux sociaux.

 

Au niveau réseau social, Trump c’est :

  • 15 millions de followers sur Twitter, chiffre en fin de campagne (1/3 de plus que Clinton)
  • 14,5 millions de fans sur Facebook
  • 3,8 millions d’abonnées sur Instagram

Au total près de 33 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux.

 

Marie-Cécile Naves, chercheuse associée à l’IRIS (Institut de Relations International et Stratégiques), conférencière et docteur en Science Politique à Paris Dauphine, explique que “Trump au eu grâce aux réseaux sociaux une maîtrise totale de sa communication, sans aucun contradicteur”.

En effet, les objectifs de Trump étaient de contourner les médias traditionnels, qui de toutes façons étaient contre lui, et de faire passer ses messages (simplistes) de manière directe.

 

Sa cible : une part importante et toujours croissante de la population qui s’informe sur Internet et sur  les réseaux sociaux. Les déclarations choc, sur lesquelles il revient maintenant peu à peu puisqu’il est élu, consistaient à faire le buzz et donc a gagner encore plus d’audience, encore plus de followers, encore plus de fans, encore plus d’abonnées.

Et comme le principe d’une communauté sur les réseaux sociaux est d’attendre du contenu, Trump leur en donnait très régulièrement, rendant ainsi l’audience cible a l’affût de sa communication.

 

Le coup parfait. Trump a pu contourner les médias traditionnels qu’il jugeait partisans, il a réussi a fédérer, à conserver et à augmenter son audience, il a fait passer les messages qu’il voulait sans aucune forme de contradiction. Le tout à moindre frais. Une stratégie de communication payante, une stratégie sociale extrêmement rentable.

 

Encore une fois, cet exemple illustre très bien la puissance des réseaux sociaux pour n’importe quelle organisation. Ceci permet, toute mesure gardée, de se rendre compte a quel point les réseaux sociaux peuvent être puissant pour une TPE / PME : toucher directement sa cible et pouvoir l’étendre, se passer des médias traditionnels, contrôler totalement son message, contrôler son rythme de communication et par dessus tout bénéficier d’un très gros retour sur investissement sur le long terme.

 

Partagez sur les Réseaux Sociaux !

One Response

  1. […] utilisé les réseaux sociaux précisément avec les mêmes objectifs (voir l’article Comment Trump a gagné avec les Réseaux Sociaux). Et on a vu la surprise créé par son […]

Laissez un commentaire